• Nyoongar est le nom du peuple aborigène le plus présent en Australie Occidentale. Leur territoire occupe l'angle sud ouest de l'Australie et s'étend de Geraldtown à 400 Km au nord de Perth à Esperance 700 km au sud est de Perth. Les Nyoongars se répartissent en 13 sous-groupes à travers ce territoire.
    Avant l'arrivée des colons britanniques, leur population était estimée à 6000 individus. Aujourd'hui, bien que la colonisation les ait affectés (guerre et nouvelles maladies), leur population compte 21000 personnes d'après les Nyoongars eux même.
    Traditionnellement, les Nyoongars vivaient de chasse (kangourous, wallabies, opossums), pêche et cueillette. Ils avaient une vie de nomades qui les faisait voyager de la côte océane en périodes chaudes (pêche) à l'intérieur des terres en hiver (quand les pluies ont rempli les points d'eau et fait reverdir les terres). Si vous avez bien suivi ce blog vous vous rappellerez que les Nyoongar ont un mode de vie très proche de la nature (cf. description des saisons). Aujourd'hui ils vivent aussi bien à la campagne que dans les grandes villes. Dans les campagnes, les Nyoongars ont développé une coopération avec les fermiers pour chasser les kangourous.
    Les problèmes majeurs rencontrés actuellement par les Nyoongars sont l'alcool, la violence, la nutrition, la langue et l'identité (culture, relation avec les autres nyoongars). Ces problèmes découlent des générations volées et des difficultés d'intégration et sont communs aux différents peuples aborigènes australiens.

    Rendez-vous au mois de septembre pour de nouvelles histoires Nyoongars à l'occasion du changement de saison (en septembre on entre en Kambarang).


    votre commentaire
  • On est au mois de juillet et Mukuru laisse sa place a Djilba, la saison de la reproduction.
    Les secondes pluies remplissent les lacs et les trous d'eau et la vie se développe dans les ruisseaux. Les insectes, têtards et petits poissons attirent une multitudes de gibier d'eau et de grues.
    L
    es grands arbres perdent leurs fleurs, signe de la nature pour les Nyoongars qu'à cette période, le gibier d'eau est bien nourri et est alors une proie facile.
    De nombreux grands oiseaux font leur nid, leurs œufs sont alors également une source de nourriture pour les Nyoongars.


    Comme quoi juillet-août n'est pas l'hiver comme on l'entend chez nous mais plutôt la saison de la renaissance !

    Rendez-vous dans 2 mois pour la description de la saison Kambarang !


    1 commentaire
  • L'année Nyoongar (tribu aborigène d'Australie Occidentale) est divisée en 6 saisons : Mukuru, Djilba, Kambarang, Birak, Bunuru et Djeran. Ce découpage est beaucoup mieux adapté que nos 4 saisons pour décrire le climat et l'activité biologique de cette partie du continent .
    Nous venons donc d'entrer en Mukuru, la saison de la fertilité (nous on aurait appelé ça automne de l'hémisphère sud, ce qui ne fait pas vraiment penser à la fertilité ! ).
    C'est la saison des premières pluies après plusieurs mois très chauds.
    Les grenouilles sortent de leur « hibernation » (ici elles se protègent plus de la chaleur que du froid). Les plus grands arbres sont en fleurs ce qui indique aux Nyoongars que les gros poissons doivent être en train de frayer dans les rivières et estuaires.

    Le peuple Nyoongar est très attentif aux signes de la nature et base son calendrier sur son développement. C'est pourquoi cette saison est appelée la saison de la fertilité.

    Ainsi, même si l'ensoleillement est inversé par rapport à l'hémisphère nord, le cycle biologique ne l'est pas forcément .

    Rendez-vous dans 2 mois pour la description de la saison Djilba !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique